Le label Sonic Groove Records dévoile un projet très intéressant, avec la sortie de l’EP ‘Realism’ de Rhys Fulber. L’artiste a commencé sa carrière en participant à la création de Front Line Assembly, avec le pionnier Bill Leeb. Avec ce projet, Rhys Fulber se positionne comme un acteur novateur, et permet la définition mais également l’évolution des sonorités de la musique industrielle et EBM.

Rhys Fulber – Realism EP

La face A de ‘Realism‘ pose clairement les choses, avec une techno mécanique, froide et intense. Dans une veine EBM, le morceau « Effigy » est une composition vierge dont les sons font échos à notre esprit, nous plongeant alors dans l’inconnu, dans l’inattendu. Avec des synthétiseurs obscurs qui composent le track, on avance sans encombre sur un rythme précis, un beat régulier qui ne rate pas son objectif : ravager le dancefloor. Continuant alors vers le deuxième titre de l’EP « Reload » , un nouvel univers se dévoile : un stomper breaké au possible, terriblement sombre et parfait pour instaurer une ambiance apocalyptique. Attention, âme sensible s’abstenir. On se doit de vous prévenir, le grondement de synthétiseurs en arrière-fond crée une tension palpable parfois difficile à soutenir.

La face B de l’EP nous embarque dans les froids tréfonds du titre « Minsk Maschine » . Et là c’est l’influence cold-wave de l’EBM qui nous fascine. On se laisse aller, des glitchs sont présents et tentent de narrer une histoire cryptée. Il y a bel et bien une atmosphère puissante, distillée derrière des signaux sonores dont le sens nous échappe. C’est finalement « Abstraction » qui clôt cet EP, dessinant à l’écoute l’image solide d’un acte final, de la fin d’une expérience intense, dramatiquement spectaculaire. Une nouvelle fois breaké comme il faut, ce titre invite à un voyage introspectif, dans un décors de friche.

Au final, un EP puissant, mais surtout dangereusement intéressant.